Menu déroulant

Mes dernières chroniques


samedi 21 septembre 2013

Un monde idéal où c'est la fin - J. Heska


Présentation :

Titre : Un monde idéal où c'est la fin

Auteur : J. Heska

Editions : Éditions Seconde Chance

Tome : Nouvelles

Prix : 9,14

Date de sortie : mai 2013

Résumé :

Bienvenue dans un monde idéal ! Un monde idéal où la civilisation telle que nous la connaissons n’existe plus. Dérèglement du temps ? Avènement de la magie ? Crise climatique irréversible ? Épidémie mondiale de mort subite ? Extra-terrestres maladroits ? Invasion de poireaux découpeurs de cervelles ? Crise de déprime globale ? Robots hors de contrôle ? Zombies entreprenants ?
Découvrez 100 histoires drôles, émouvantes, tragiques ou absurdes qui mènent à notre perte !


Mon Avis :

    Tout d'abord, je tiens à remercier Isabelle des éditions Seconde chance de m'avoir proposer ces nouvelles.
    A savoir que je lis très peu de SF et de nouvelles en temps général car je n'accroche pas vraiment à ces styles là. J'ai pris ça comme un petit défi personnel et me suis lancé dans cette lecture.
    Les nouvelles sont, toutes différentes les unes des autres et nous plongent dans des scénarios de fin du monde extrêmement originaux, avec des références à des films assez drôles comme Matrix et Retour vers le futur pour ne citer que ces deux-là. J'ai particulièrement adoré la référence à ce dernier film et surtout la façon dont l'auteur l'amène, à la toute fin du recueil. Juste pour le plaisir la voici: "Le docteur Emmett Lathrop Brown nota dans son carnet la
date du 21 janvier 2067, 10h59 précises, et l’entoura d’un cercle rouge. Satisfait, il remonta dans la DeLorean. Il avait enfin trouvé le point d’origine qui menait à la fin du monde. L’humanité pouvait compter sur lui, il ne la laisserait pas s’éteindre aussi facilement". 
    Et Je dois dire que certaines nouvelles m'ont tiré quelques éclats de rires. En effet, l’humanité trouve sa fin dans des histoires soit qui pourraient être réelles ou complètement déjantées, J. Heska n'hésite pas à utiliser les sarcasmes et l'ironie à profusion. Elle fait ainsi face à des légumes cannibales, des extraterrestres maladroits, un dérèglement du temps, l'avènement de la magie, une crise climatique irréversible, une épidémie mondiale de mort subite, des Robots hors de contrôle... On trouve également des références à des faits historiques assez douloureux comme la montée des régimes totalitaires. 
    On retrouve quelques nouvelles fil rouge, c'est à dire que certaines nouvelles ont droit à une suite entre d'autres nouvelles. Personnellement, j'ai eu beaucoup de mal à me souvenir de ce qui s'était passé avant, et j'ai donc dû relire le début à plusieurs reprises.
Comme cela est souvent le cas dans des recueils de textes, certains sont mieux réussis que d’autres. Les nouvelles sont vraiment très courtes (d'une page et demi voir deux grand maximum), elles se succèdent rapidement et alors que certaines restent en mémoire, les autres, sitôt lus, m'ont à peine marquée. Au lieu de les enchaînées les unes après les autres, je les ai donc lu de temps à autres lorsque j'avais un moment... Du coup, j'ai eu un peu plus le temps de les "digérer"...

Note : 5/10

2 commentaires: