Menu déroulant

Mes dernières chroniques


dimanche 3 janvier 2016

King's Game origin, Nobuaki Kanazawa


Présentation :

Titre : King's Game origin

Auteur : 
Nobuaki Kanazawa

Editions : Lumen


Tome : 0 (préquelle)


Prix : 15.00 €

Date de sortie : septembre 2015


Résumé :


Été 1977, village de Yonaki. Les adolescents de ce petit hameau de montagne ont enfin trouvé de quoi pimenter leurs longues journées de vacances : Yûji, le meilleur ami du jeune Kazunari Honda, a reçu dans sa boîte aux lettres une étrange enveloppe noire qui contient un message… plutôt effrayant. Les jeunes gens décident de se prêter au jeu de son mystérieux expéditeur, le roi, et de relever le macabre défi : ils doivent toucher avant la fin du jour un cadavre humain…

Mais ce que Kazunari et ses amis prenaient au départ pour un canular vire en un rien de temps au cauchemar. D’autres missives leur parviennent – des challenges de plus en plus insurmontables –, et les habitants de Yonaki succombent un à un aux châtiments attribués par le roi, sous les yeux de la police impuissante. Pour les 32 villageois, c’est le début d’une partie d’échecs mortelle contre un ennemi invisible et tout-puissant ! Combien survivront au carnage ?


Mon avis :

     Après avoir complètement adhéré aux deux premiers tomes de cette saga (voir mes avis des tomes 1 et 2), je n'avais qu'une envie : découvrir ce dernier tome, qui est en fait un préquelle, se déroulant bien avant ces deux premiers tomes, et nous entraîne aux origines du jeu du roi, dans un village, en 1977, pour être exact.

     Une nouvelle fois, je peux vous dire que je n'ai pas été déçu ! Non seulement, je trouve que le style d'écriture de l'auteur s'est beaucoup amélioré, mais en plus, même si on connaît le principe du jeu du roi, je me suis replongée avec plaisir dans ce troisième tome, qui nous apporte les réponses tant attendues !

     A la différence des autres tomes, ici nous suivons un nouveau personnage, Kazunari, qui habite un village isolé et qui est amoureux de sa cousine. Un jour d'été, lui et ses amis vont trouver une enveloppe, qui contient une épreuve à accomplir dans le cadre du jeu du roi, s'ils ne souhaitent pas mourir pendus.

     Comme Nobuaki, Kazunari est assez attachant car il est désintéressé et ne souhaite qu'une chose : sauver le plus de villageois possible et surtout sa cousine. C'est d'ailleurs l'un des rares habitants à garder sa personnalité face aux événements ! En effet, ces derniers montrent leurs véritables visages. On s'aperçoit vite que beaucoup d'entre eux considèrent que leur propre vie est plus importante que celle des autres. Ils sont prêt à tout, même à tuer leurs proches afin de survivre !

     Par ailleurs, on se doute rapidement de qui est le roi, mais on retrouve avec plaisir l'ambiance pesante et prenante des autres tomes.
     De plus, même si j'ai trouvé le rythme un peu plus lent que précédemment, peut être à cause du contexte dans lequel il se déroule : un village isolé sans technologie, en 1977, ici les gages sont encore plus violent qu'auparavant !

     Pour conclure, ce troisième tome clôt à merveille cette saga, que je conseille vivement pour son originalité malgré l'aspect très sanglant !


Note : 8/10

4 commentaires: