Menu déroulant

Mes dernières chroniques

http://fantasybooksaddict.blogspot.com/2018/06/psi-changeling-tome-1-nalini-singh.html

jeudi 11 janvier 2018

Zoom sur... Vipère au poing de Hervé Bazin

"Zoom sur..." sera un rendez-vous hebdomadaire où vous pourrez retrouver des livres que j'ai découvert bien avant la création du blog. Ce ne serait pas vraiment des chroniques car je ne pense pas être capable de me souvenir de tous les détails de chaque livre lu, mais plutôt un ressentis global de quelques lignes avec une présentation du livre ou de la saga.


Résumé :
Vipère au poing, c’est le combat impitoyable livré par Jean Rezeau, dit Brasse-Bouillon, et ses frères, à leur mère, une femme odieuse, qu’ils ont surnommée Folcoche. Cri de haine et de révolte, ce roman, largement autobiographique.

Mini avis : 
Aah qui n’a pas déjà lu ou vu ce film avec Catherine Frot, que je trouve génial dans ce rôle ?

Ce livre est vraiment bon car il raconte du point de vu de Jean, son enfance avec ses frères dont la période d'insouciance va se terminer lors du décès de leur grand-mère et le retour de leurs parents d'Indochine au domaine familial. Si leur père est passif fermant les yeux sur le comportement de leur mère, celle-ci va être surnommée Folcoche à cause des sévices que qu'elle leur fait subir ! C’est un livre assez étonnant car la plume de l’auteur est assez acerbe mais tout est raconté avec une telle simplicité ! D’ailleurs, on en peut s’empêcher d’apprécier cette drôle de famille ! Certes, on déteste Folcoche, qui n’a pas de pitié pour ses enfants, leur faisant porter un costume pour 3, lors d’une réception, renvoyant leur précepteur dès qu’ils s’y attachent trop… Mais la vendetta que ces derniers vont mener contre elle, reste assez comique !


Pour conclure, c'est un classique qu'il faut au moins avoir lu une fois !

3 commentaires:

  1. Un classique lu au collège et qui m'a marqué ^^

    RépondreSupprimer
  2. Je ne connaissais pas mais tu me donnes envie de le découvrir :D

    RépondreSupprimer
  3. Je ne l'ai jamais lu, j'y ai «échappé» au collège, mais il faudrait que je répare cette omission bien involontaire !

    RépondreSupprimer