Menu déroulant

Mes dernières chroniques


vendredi 20 février 2015

Elle & lui, Marc Levy


Présentation :

Titre : Elle & lui

Auteur : Marc Levy

Éditions : Robert Laffont - Versilio

Tome : /

Prix : 21,50 

Date de sortie : février 2015

Résumé : 

Un site de rencontres les a réunis.
Ils ne sont pas devenus amants, mais amis.
Et ils comptent bien en rester là...
Elle est actrice. Lui écrivain.
Elle s'appelle Mia. Lui Paul.
Elle est anglaise. Lui américain.
Elle se cache à Montmartre. Lui vit dans le Marais.
Elle a beaucoup de succès. Lui pas vraiment.
Elle est même une star. Mais lui ne le sait pas.
Elle se sent seule. Lui aussi.
Il la fait rire. Elle enchaîne les maladresses.
Elle ne doit pas tomber amoureuse. Lui non plus.

Dans ce roman, où l'on retrouve les personnages de Et si c'était vrai, Marc Levy nous entraîne dans une histoire d'amour irrésistible et totalement imprévisible. 

Mon Avis :
    

     Tout d'abord, je voudrais remercier Babelio et Robert Laffont pour cet envoi car cela faisait un petit moment que je n'avais pas lu de Marc Levy !

     Nous retrouvons Paul, l'un des personnages secondaires de Et si c'était vrai, qui s'est installé à Paris et est devenu un écrivain célèbre du jour au lendemain sans qu'il y soit véritablement préparé. Grâce (ou à cause) de ses amis Arthur et Lauren, il va rencontrer Mia, une actrice anglaise (mais ça, il ne le sait pas) qui a fui son pays natal pour se cacher à Paris, loin du succès et de son mari qui l'a trompe !

     Au début, j'ai eu un peu de mal à me souvenir de qui était Paul dans Et si c'était vrai, car je l'ai lu, il y a plusieurs années, bien avant la création du blog. Puis, je ne m'en suis plus soucié car finalement, ce n'est pas une information capitale. En effet, il y a assez peu de références à ce livre.
Cette fois-ci, ce sont Arthur et Lauren qui passent au second plan et laissent place à l'histoire de leur ami Paul. En effet, ici, ils se contentent juste de jouer les Cupidons pour pallier à la solitude de celui-ci. 

     Paul et Mia, les personnages principaux, sont loin d'être parfaits mais j'ai beaucoup aimé car leurs petits défauts font aussi leur force. Cela rendait le récit plus réel.
En effet, même si cela les rapproche, on s’aperçoit que Mia est débrouillarde et un peu intrépide, ce qui n'est pas le cas de Paul. Pourtant, cette différence va aussi les rapprocher car tous deux sont toujours là l'un pour l'autre, s'aidant à avancer, à évoluer et installant une belle complicité entre eux.

     J'ai beaucoup aimé les allusions que fait Marc Levy au sujet du métier d'auteur. Je me suis même demandé s'il n'y avait pas des éléments de sa propre personnalité car c'est vraiment très réaliste !
     De plus, on s'aperçoit que l'auteur a centré son histoire sur le thème actuel de la solitude et des liens qui se tissent avec beaucoup de douceur. Chaque mot a une signification rendant l'histoire de Paul et Mia, poétique ! En effet, même si leur histoire est assez simpliste, elle est aussi pleine de tendresse et de romantisme, qui permet de faire défiler les pages sans peine !
     D'autre part, il nous fait voyager de Paris avec de très belles descriptions, qui nous donnent l'impression qu'on pourrait croiser Daisy et le peintre au coin de la rue ; Jusqu'en Corée. J'ai trouvé cette partie très intéressante car on sent l'engagement de l'auteur vis à vis de ce pays. D'ailleurs, ce voyage en Corée entraîne une série de quiproquos hilarants, sur fond très sérieux qui m'a beaucoup touché. Je me suis même demandé si l'auteur n'avais pas déjà vécu cette situation rocambolesque car il l'aborde avec beaucoup de réalisme !

     En bref, c'était une belle lecture, sans prise de tête, teintée de tendresse et romantisme ! 

De plus, j'ai bien aimé découvrir la Corée sous un autre jour et le fonctionnement du métier d'auteur. 

Note : 7/10

4 commentaires:

  1. Il y a longtemps que je n'ai pas lu de Marc Levy mais celui-là pourra peut-être me le faire lire à nouveau !

    RépondreSupprimer
  2. Jolie chronique! C'est vrai que le métier d'auteur est bien mis en avant ici. Mis en valeur, je ne pense pas car il sous-entend que "n'importe qui" peut faire n'importe quoi. J'avoue que je me suis demandé si cela était possible!

    RépondreSupprimer