Menu déroulant

Mes dernières chroniques

jeudi 4 juin 2020

Le cycle des centaures : tome 2, Paul A. Garance


Présentation :

Titre : Le cycle des centaures

Auteur : Paul A. Garance

Editions : Callisto

Tome : 2

Prix : 

Date de sortie :
 novembre 2015

Résumé :

Quintarlaz est en émoi : le Docteur Becki est de retour ! Les rumeurs disent qu'il aurait ramené un monstre des îles du Sud, à moitié humain, moitié animal !

Bien malgré lui, Alfred s'apprête à révéler au monde l'existence des centaures. Alors qu'il espère que sa découverte permettra de faire évoluer les mentalités, et, peut-être, mettre fin à la Grande Rage, il va être confronté à des puissances insoupçonnées qui ne veulent surtout pas voir leur secret révélé et ne reculeront devant rien pour l'en empêcher.

Alfred devra encore une fois compter sur son neveu Samuel, son jeune ami Lucas, Noxa et le Capitaine pour résoudre de nouveaux mystères et affronter de terribles épreuves. Plus que jamais, ils sont à deux doigts de percer l'énigme de la Grande Rage, alors que le monde des humains est sur le point de vaciller.
Mon avis :

Comme vous avez pu le voir, j'ai lu le tome 1, il y a quelques semaines et j'avais émis quelques réserves à son sujet.

Ici, nous retrouvons les personnages là où nous les avions laissé, en passe de retrouver la civilisation humaine. Une fois de plus, j'ai été conquise par l'imagination de l'auteur car je n'ai jamais rien lu de tel. Cependant, ma lecture a été fastidieuse et j'ai eu souvent envie d'abandonner. La seule chose qui me faisait tenir, c'était d'avoir le dénouement de l'histoire et de savoir d'où venait la Grande Rage, qui avait retourné l'animal contre l'être humain. J'avoue que je ne m'attendais pas à ça. Ce détournement est plus que surprenant et à la hauteur de l'intrigue !

Concernant les personnages, je n'aurais définitivement pas réussi à m'attacher à eux de toute l'intrigue. Il leur arrive des trucs assez horribles car l'auteur ne les épargne pas. Cela a parfois suscité ma compassion mais pas au point de les apprécier pleinement. Au final, j'ai l'impression qu'il m'a surtout manqué des sentiments ainsi que leurs états d'âmes pour me les rendre plus humains.

En bref, cette duologie est originale ! Je n'ai rien lu jusqu'ici qui puisse être comparable car les centaures sont assez peu mis en avant dans la littérature fantastique ! Néanmoins, le gros point noir, c'est les personnages. Ils ne servent que l'univers et manquent de consistance ainsi que de sentiments, qui me les auraient rendu plus abordables, plus attachants. Cette duologie est donc une petite déception.

Note : 6,5/10

Aucun commentaire:

Publier un commentaire